in

Manhattan Associates expose sa vision du magasin du futur à la NRF

Tout schuss sur New York ! En guise de stand à la NRF Manhattan Associates avait installé un magasin de ski, pour faire la démonstration de ses solutions POS, qui offrent une expérience 100 % omnicanale. Retour sur cette démarche avec Sébastien Lefébure, dg Europe du Sud de Manhattan Associates.

Le magasin que vous aviez recréé lors de la NRF était alimenté par de la RFID. Pourquoi ?

Nous avons voulu montrer en live comment notre suite  prenait en charge les étiquettes intelligentes de notre partenaire Avery Dennison et à quel point cela facilitait la mise en œuvre d’une stratégie omnicanale. Comment ? Grâce à la visibilité que la RFID peut offrir sur les stocks. Nos « vendeurs » sur le stand étaient équipés d’un scanner mobile Zebra, qui leur permettaient de réaliser toutes les opérations liées au stocks en un simple scan, sans avoir à « slalomer » dans les allées : récupérer un colis pour un client, localiser le produit recherché par un client, accélérer la gestion des retours en réintégrant en stock un article, qu’il soit ramené après une commande en ligne ou en magasin, procéder à l’inventaire du magasin, effectuer la réception des nouveaux articles…

Cette rapidité d’exécution est essentielle dans le contexte de concurrence accrue entre les retailers ! Elle est possible grâce à la combinaison de notre solution Manhattan Active Omni avec la technologie RFID (Radio Frequency Identification), qui garantit une précision des stocks de près de 100 %. C’est d’ailleurs le résultat obtenu chez un retailer américain que nous venons d’équiper, en l’occurrence Lamps Plus, le plus grand spécialiste de luminaires du pays.

Quelle est votre vision du magasin du futur ?

De plus en plus, les magasins traditionnels, uniquement lieux de ventes, vont décliner. Ils seront remplacés par une nouvelle génération de magasins, à la fois centres de services clients, salles d’exposition expérientielles et mini-entrepôts. Ce qui implique forcément une transformation du métier de vendeur et la fourniture de nouveaux outils pour lui permettre de réaliser ses nouvelles missions : comme l’achat en ligne depuis le magasin, l’expédition depuis le magasin, le click and collect, … On se rend compte que les magasins physiques s’inscrivent désormais dans la continuité de l’expérience numérique. D’où le rôle-clé de nos solutions POS qui permettent la mise en place d’un commerce unifié.

Pouvez vous nous les décrire ?

Sur une seule et même interface, le vendeur peut gérer les paiements, les promotions, les échanges, les retours et l’expédition. Concrètement, Il dispose sur l’app d’une vue globale des stocks pour lui permettre de vendre même si un article est en rupture dans un lieu donné. Il a aussi accès au catalogue produits, avec les images, les emplacements en magasin et les disponibilités dans le réseau en temps réel. Il peut aussi se connecter à l’historique complet de l’engagement avec la marque de n’importe quel client (historique d’achats, interactions, profil…). Enfin, il peut communiquer directement depuis l’appli avec les clients : par SMS, e-mail, réseaux sociaux ou chat.

A la NRF, vous étiez aussi présent sur le stand de Google. Pourquoi ?

Nous faisons partie depuis plusieurs années de l’écosystème de Google Cloud. Notre présence, sur son stand à la NRF est la matérialisation de notre partenariat, afin d’insister sur le fait que nos solutions sont 100 % cloud natives. Cela signifie, pour le retailer, l’accès une plateforme réactive, facilement extensible, 100 % sécurisée, avec la mise à jour automatique de nouvelles fonctionnalités et capacités tous les 90 jours. Et ce tout en réduisant les coûts de maintenance de l’ordre de 50 %.

Pour finir, quel est votre objectif post-NRF ?

Nous espérons avoir convaincu un maximum de retailers sur l’importance de se « mettre à niveau du point de vue logistique », pour offrir la meilleure expérience possible à leurs clients. Ce qui nécessite la gestion d’une vue unique de leurs stocks. C’est un passage obligé. Or, il ressort de notre étude « recalibrating for the next normal » que seulement 6 % des retailers interrogés jugent avoir un aperçu précis de leur inventaire dans toute l’entreprise. Il est urgent de réagir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.