in

La définition complète d’une supply chain

définition supply chain

La définition d’une supply chain ne se limite pas à la traduction de ce terme. Il s’agit d’un processus complexe comportant plusieurs étapes tout au long d’une chaîne de valeur.

Pour comprendre le fonctionnement d’une supply chain, il est nécessaire de connaître la vraie définition de ce mot. Sa simple traduction ne suffit pas à l’expliquer entièrement. Voilà pourquoi, afin d’en savoir plus sur le sujet, voici donc en détail de quoi il retourne.

Supply chain : définition

Afin de combler les besoins du marché de la demande, il est nécessaire que celui de l’offre puisse suivre. En ce sens, chaque maillon d’une supply chain ou chaîne d’approvisionnement en français travaille de concert pour répondre à ces besoins. Reposant sur le travail organisé de tous les acteurs qui la compose, une chaîne d’approvisionnement est donc un organisme complexe. C’est là, le concept général qui pourrait être la meilleure définition de ce qu’est une supply chain. Concrètement, le travail de l’ensemble de ce système consiste à acheminer convenablement des produits finis ou des services en temps et en heure aux bons endroits à travers le globe.

Une chaîne d’approvisionnement est donc un réseau coordonné. En interne, il est constitué de nombreuses entreprises dont les installations et les activités sont toutes impliquées dans l’approvisionnement, la fabrication et la livraison finale de produits ou de services. Ceux-ci seront par la suite commercialisés à un client final ou plusieurs.

Toute entreprise peut s’appuyer sur une supply chain pour pouvoir fabriquer des marchandises et les mettre sur le marché. Tout comme toute entreprise peut aussi être un maillon faisant partie d’une chaîne d’approvisionnement.

définition supply chain

Les marqueurs importants dans une supply chain

Le développement des performances d’une chaîne et sa réputation sont les marqueurs qui lui permettent de faire face à la concurrence actuelle. Cela est primordial étant donné que le global sourcing est désormais un frein au développement de toutes les chaînes présentes dans le monde.

Cette nouvelle pratique s’accroît en raison de la généralisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. En effet, il est maintenant possible pour n’importe quel tiers de retrouver et contacter un fournisseur se trouvant à l’autre bout de la planète pour commander un produit.

De ce fait, pour contrer ce phénomène, les réseaux de chaînes d’approvisionnement doivent être informés en permanence. La moindre information sur l’évolution du marché est capitale. Et pour mieux se faire connaître et afficher une meilleure image publique, les entreprises modernes de supply chain  misent sur les innovations qui leur permettraient de réduire leurs coûts financiers et leurs impacts environnementaux.

Pour comprendre réellement la définition d’une supply chain, il faut savoir qu’elle est composée de quatre flux interconnectés. Sans eux, il est impossible que les étapes d’approvisionnement fonctionnent correctement.

Le flux d’informations

Le flux d’informations est d’abord le plus important de tous. Il est au cœur même de la définition de la supply chain. Il s’agit de la quantité massive de données qu’une chaîne accumule au fil temps et de ses nombreuses opérations. C’est à partir de leur analyse que tous les autres flux de la chaîne d’approvisionnement peuvent se mettre en marche. De cette manière, il serait alors possible d’effectuer un gain de temps considérable dans l’exécution des différentes tâches à accomplir et de réduire les coûts de production plus facilement.

Le flux d’informations permet de prévoir à l’avance quels produits seront fortement sollicités à l’avenir et d’anticiper la demande. L’emploi de logiciels et de KPI supply chain sont alors essentiels afin de pouvoir étudier et traiter toutes ces données en détail. Cela permettra par la suite de simplifier le travail de l’ensemble des autres secteurs impliqués dans l’acheminement des produits.

Le flux financier

Puis, le flux financier est celui qu’il est aussi primordial de coordonner. Sans capital, il est impossible d’entreprendre des achats ou de négocier des prix. La définition du capital financier d’une supply chain dépend donc de plusieurs éléments comme la bonne gestion des stocks et du processus productif de la chaîne.

C’est pourquoi, à partir de l’analyse de l’offre, de la demande et des prévisions, il est important en termes de supply chain management, que les flux financiers soient gérés d’une main de maître. Le calcul des marges à prendre pour minimiser les coûts de production doit toujours être optimisé. Des équipes d’experts doivent donc superviser les inventaires, la gestion informatique et savoir comment se réapprovisionner de la bonne manière. Tout cela, afin que les opérations financières se déroulent au mieux et fassent croître le chiffre d'affaires du Groupe.

définition supply chain

Le flux administratif

Ensuite, du fait que toute définition relative à la supply chain doit être claire pour être comprise, il est nécessaire de noter que le flux administratif est important. En effet, il est impératif de respecter toutes les formalités auxquelles l’ensemble d’une chaîne d'approvisionnement doit se soumettre.

Les autorisations de transport des marchandises dépendent notamment du bon fonctionnement administratif de l’ensemble de la chaîne. La passation de documents en interne doit aussi permettre de réagir vite par rapport à d’éventuelles modifications à appliquer au niveau d’un maillon.

Pour suivre, c’est surtout à travers l’administration que les communications passent. Si les ouvriers, leurs responsables et le directeur supply chain ont des informations à communiquer, c’est d’abord par ce canal. Les doléances ainsi transmises, au travers d’un rapport, à la direction générale de la chaîne permettront d’améliorer les performances générales du système.

Le flux logistique

Pour finir, les flux physiques regroupent tous les pans de la chaîne logistique. C’est le dernier sujet qui permet de comprendre la supply chain et sa définition. Mais, c’est également le point crucial qui concrétise toutes les décisions prises en amont jusqu’en aval de la chaine.

Il s’agit de la gestion du mouvement des marchandises et leur stockage. Les fournisseurs pourvoient d’abord la chaîne en matières premières. Puis, celles-ci partent ensuite vers un ou des sites de fabrication où elles seront transformées par des sous-traitants. Leur transport vers un entrepôt de stockage ou plusieurs sera ensuite assuré par des compagnies travaillant dans le domaine de l’approvisionnement. Pour finir, ces marchandises seront livrées aux clients finaux qui les ont commandés. Ce schéma physique peut, de prime abord, être facile à concrétiser, mais ce n’est pas toujours le cas.

Il peut arriver que le produit ou le service d’une chaîne d’approvisionnement ne parvient pas à leur destinataire. Et cela doit être pris en compte. Ainsi, des retards qui impacteraient négativement le bon fonctionnement d’une chaîne d’approvisionnements ne se produiront pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.