in

Le corridor médian : la nouvelle route entre l’UE et la Chine

corridor médian

Le conflit Ukraine vs Russie dure maintenant depuis plus d’un an. C’est pourquoi, de nouvelles routes commerciales ont émergé afin que les réseaux d’approvisionnements entre la Chine et l’Europe ne soient pas à l’arrêt. D’où la création du corridor médian.

Le corridor médian est une nouvelle route qu’empruntent maintenant les transporteurs et les sociétés industrielles du monde afin de relier l’Union-Européenne à la Chine occidentale. Traversant divers pays, ce nouvel itinéraire fait débat, mais voici de quoi il retourne.

Le corridor médian

En passant de la Turquie à la Géorgie, les entreprises de transport de marchandises doivent ensuite transiter par une partie de l’Azerbaïdjan pour pouvoir se rendre au Kazakhstan. A partir de là, il faut alors traverser tout le pays pour se rendre en Chine. C’est actuellement le trajet le plus court afin que le commerce entre l’empire du milieu et l’Union-Européenne ne soit pas interrompu.

Ayant pris le nom de « Corridor médian », cette route chemine par un bon nombre de pays de taille différente. Or, ces nations y voient justement une opportunité afin de se développer. Longtemps tenus à l’écart des échanges commerciaux européens, les changements mondiaux qui se profilent chamboulent les routes commerciales internationales. Et les chemins traditionnels par lesquels les chaînes d’approvisionnement paissaient sont peu à peu délaissé.

Un chemin pour faciliter les échanges entre nations

Malgré certains obstacles d’ordre géographiques, géopolitiques et économiques, le développement du corridor médian est actuellement en bonne marche. Alors que, l’ancienne route passant par les États baltes ou la Biélorussie vers la Pologne n’a connu qu’un trafic de 5 % entre l’UE et la Chine.  En effet, les nations par lesquelles la route transcaspienne (Turquie, Azerbaïdjan, Kazakhstan) passe désirent transformer ce chemin en route internationale.

corridor médian

Tandis que du côté des leaders de la logistique et du transport, la mise en place de nouveaux itinéraires est déjà en cours. Le blocage provoqué par les conflits armés a en effet paralysé une grande partie de l’Europe du Nord (Finlande, Suède, Danemark, etc.). La compagnie danoise Maersk a par exemple lancé un nouveau service ferroviaire utilisant les routes du corridor médian. Et la société finlandaise Nurminen Logistics a également commencé à y faire circuler des marchandises par train.

La Chine et le corridor de transport international transcaspien

La refonte des circuits reliant la Chine et l’UE est en cours. Un projet visant à construire une voie ferroviaire connectant la Chine, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan est déclaré. Malgré une opposition de la Russie au développement du corridor médian, les gouvernements d’Asie centrale veulent diversifier leurs connexions internationales et économiques. C’est pourquoi, le gouvernement chinois multiplie les alternatives en matière de routes commerciales.

Les acteurs économiques cherchent en effet toujours à développer leurs marchés à l’échelle internationale. Les investisseurs œuvrant par exemple dans le secteur des véhicules électriques sont déjà présents en Géorgie. Par conséquent, la création d’un réseau routier allant de la mer Caspienne à la mer Noire représente une autre opportunité d’atteindre l’Union Européenne plus aisément. Et cela, en passant par le Sud du Caucase.

One Comment

Leave a Reply
  1. Bonjour
    Je suis étudiante en phase d’écrire une thèse sur le médian corridor, plus dans le domaine de l’administration et/ou le rôle politico-juridique de l’Azerbaïdjan
    et je souhaite avoir des contacts et conseils des spécialistes dans ce domaine.
    Merci de me répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *