in

Observatoire de l’emploi : retour à l’emploi de la logistique

 

En sortant une 3ème édition de son palmarès des secteurs qui emploient les ingénieurs, Arts et Métiers Alumni observe le dynamisme du secteur de la logistique. Sans oublier les prochains défis à relever.    

Le retour à l’emploi dans la logistique se confirme. C’est en effet ce qui ressort notamment de la 3ème édition de l’Observatoire de l’emploi et des tendances sectorielles publiée par la société des ingénieurs Arts et Métiers Alumni (Soce).

Cet outil interne, actualisé semestriellement, permet d’apporter aux élèves et à leurs enseignants, une information objective et prospective sur l’emploi dans 12 secteurs industriels où les ingénieurs Arts & Métiers sont présents et reconnus (Aéronautique, Agroalimentaire, BTP, Conseil, Défense, Énergies renouvelables, Logistique, Luxe, Nucléaire, Informatique, Santé, Transports.).

« Nous avons lancé cet Observatoire en 2020 lors de la crise sanitaire. Il avait pour objectif d’apporter des services à valeur ajoutée à nos membres, pour lutter contre les difficultés de recrutement. Il est destiné aussi bien aux jeunes diplômés qui doivent se “placer” dans le milieu industriel et les personnes en recherche d’emploi et de mobilité de postes. Il s’agissait également d’apporter une vision actualisée du marché de l’emploi sur différents secteurs d’activité, notamment ceux qui sont porteurs », souligne Robert Canonne, Président du Groupe Professionnel AM Supply Chain et Excellence Opérationnelle Arts & Métiers Alumni.

Un secteur logistique porteur d’emploi

Côté logistique, la météo est donc au beau fixe puisque ce secteur est positionné à la 3ème place ! Un bilan positif qui s’est d’abord fait sentir à la fin 2021, suite au “tassement” de la crise sanitaire. Pourtant, une baisse des embauches est relevée début 2022.

« Une mauvaise période provoquée en grande partie par le conflit en Ukraine entraînant une problématique d’approvisionnement d’un grand nombre de composants, provoquant un ralentissement de la production des entreprises françaises. Puis le recrutement est revenu au niveau de la fin 2021 », explique Robert Canonne.

Une tendance positive provoquée par le développement constant du e-commerce depuis quelques années et les efforts consentis en matière de robotisation, d’automatisation et d’investissements sur les autres outils 4.0.

Les entreprises privilégient désormais des ingénieurs et des techniciens afin d’encadrer ces systèmes. « Un “mix d’outils” qui entraîne une forte demande d’ingénieurs puisque cette numérisation alimente aussi bien les solutions d’entrepôts que les logiciels de gestion, de planification, etc. », remarque le Président Arts & Métiers Alumni.

Par ailleurs, avec un fonctionnement qui s’est imposé en flux tiré, il est devenu essentiel pour les entreprises de maitriser leurs flux d’informations afin de les faire coïncider avec ceux physiques. Cela passe par l’utilisation de l’Intelligence Artificielle, mais aussi de nouvelles technologies de contrôle de l’inventaire, comme les puces RFID.

Enfin, le secteur a tiré des leçons de la crise sanitaire puisque les entreprises se détachent de la mondialisation au profit d’un recentrage autour de sources d’approvisionnements plus locales afin d’augmenter la résilience de leurs achats.

Des enjeux majeurs à relever

Le secteur doit répondre néanmoins au défi environnemental qui prend une importance particulière dans le secteur du fret qui fait encore figure de mauvais élève en matière d’émissions.

Il doit aussi prendre en marche le train du digital et du e-commerce afin d’accélérer voire de révolutionner les technologies de la logistique.

Autant de défis d’avenir qui attendent ceux qui souhaiteraient travailler dans ce secteur, d’autant plus que l’offre d’emplois excède largement la demande.

Par Jérôme Pouponnot.

 

Classement de l’indice global d’attractivité :

Ordre Secteur Indicateur
1 Conseil 93/100
2 Énergies renouvelables 89/100
3 Logistique 87/100
4 Défense 83/100
5 BTP 72/100
6 Luxe 61/100
7 Nucléaire 52/100
8 Informatique 50/100
9 Santé 44/100
10 Transport 40/100
11 Aéronautique 37/100
12 Agroalimentaire 33/100

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.