in

Optimiser la logistique lors d’un projet de construction

Le bâtiment est l’un des domaines pour lesquels une bonne logistique est essentielle afin de proposer des services efficaces et pouvoir proposer des prix concurrentiels. Ainsi, que vous soyez auto-entrepreneur ou une entreprise de construction plus grande, il faut que l’acheminement des matériaux nécessaires soit optimisé. 

Aujourd’hui, nous vous proposons donc quelques conseils pour proposer un acheminement logistique dans les meilleures conditions et éviter les erreurs qui peuvent vous coûter cher.

4 conseils pour optimiser la logistique dans le bâtiment

  • Mouler le béton sur place

Lorsqu’il s’agit de construire une maison, on utilise souvent le béton pour les fondations, mais saviez-vous qu’il pouvait aussi être utilisé pour le reste de l’édifice ? En effet, il est possible d’utiliser un moule à béton pour un mur afin de créer des murs plus résistants. Ceci vous évitera de devoir acheminer des parpaings ou de la brique. L’acheminement de ce type de matériaux comporte des risques, car il y a toujours quelques briques qui se cassent en route. De plus, cela coûte plus cher puisqu’il faut transporter et décharger le camion, ce qui est une perte de temps monumentale pour les ouvriers.

Il existe aussi des moules pour dalles en béton qui vont vous permettre de créer plus facilement le sol de l’habitation et vous assurer une base propre et bien aplani pour installer du carrelage ou tout autre revêtement.

  • Utiliser le BIM pour connaître la quantité de matériaux

Pour une logistique millimétrée, il est important de savoir combien de matériaux, il faut acheminer. Si habituellement, on prévoit une marge de manœuvre assez importante qui engendre forcément du gâchis, il est possible d’y remédier. En effet, les logiciels BIM (Building Information Modeling) et les outils de modélisation 3D permettent aux architectes de prévoir exactement ce qu’il faudra pour achever le projet. 

Il faut donc installer des canaux de communication entre l’architecte et le département en charge de la logistique afin que ce premier puisse communiquer les besoins liés au projet. Les gains d’argent et de temps en la matière peuvent être significatifs en réduisant la marge d’erreur.

  • Effectuer des repérages sur le lieu de construction

Peu importe le projet, il faut que la branche logistique ait le temps de faire quelques repérages sur le lieu du projet et ses alentours. En effet, en zone urbaine, il y a de nombreux endroits exigus qui rendent l’acheminement et le stockage des matériaux difficiles. Même dans un endroit plus reculé, il faut s’assurer que les camions pourront accéder à l’endroit sans trop de difficulté et prévoir des solutions alternatives en conséquence. 

Ainsi, il est recommandé de mettre en place un centre de consolidation pour réunir les matériaux des différents fournisseurs et pouvoir les acheminer de manière plus efficace.

  • Tirez parti des logiciels spécialisés

Depuis quelques années, les logiciels de gestions se sont grandement améliorés et ils ne servent plus seulement à contrôler les stocks au départ du camion. Vous pouvez dorénavant suivre le flux de l’acheminement et l’adapter en fonction des besoins sur place. Cela va également réduire le nombre d’aller-retour, car vous pourrez charger les camions avec exactement ce qu’il faut au moment opportun et ainsi éviter de ralentir à la fois le projet et éviter de perturber la zone alentour.

Optimisation, rationalisation, adaptation

Vous l’aurez compris, une logistique bien gérée de bout en bout lors d’un projet de construction n’est pas une mince affaire. Il s’agit d’optimiser le flux des matériaux, de rationaliser les besoins pour éviter le gâchis et de s’adapter aux besoins sur place pour un projet qui ne s’interrompt pas. 

Il faut donc faire preuve de coordination entre les différents intervenants pour créer un système bien huilé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *